Peur de conduire ?

Même si l’on ne possède pas de voiture, savoir conduire reste nécessaire, d’autant plus lorsque l’on vit en province, car il est toujours possible de louer ou d’emprunter une automobile quand on possède le permis. Quelles sont les causes réelles de la peur de conduire et comment parvenir à passer outre ?

Samaritains Genève
Source : http://my-ds.ch/index.php/fr/

Pourquoi certaines personnes ont-elles peur de conduire ?

L’amaxophobie, qui est le terme désignant la peur de conduire, est souvent liée aux conditions d’apprentissage de la conduite dans l’auto-école. En effet, les cours théoriques et pratiques insistent sur le respect du code de la route, la sécurité et la concentration nécessaire pour figurer parmi les bons conducteurs. Cela crée chez certains une angoisse, qui au moment où ils obtiennent leur permis, et se retrouvent donc seuls dans leur voiture, perdent confiance en eux et finalement renoncent à se mettre au volant car la pression devient trop forte. L’amaxophobie concerne majoritairement les femmes, plus conscientes du danger et moins impulsives en général que les hommes.

Comment stopper l’amaxophobie ?

Pour vaincre cette peur de conduire et pour ce faire une bonne auto-école peut vous y aider (voir les cours de conduite à genève), la meilleure chose à faire est de se forcer à prendre le volant, avec un ami, par exemple, avec lequel le conducteur se sent bien et en confiance. Après plusieurs trajets identiques et une fois que le conducteur aura acquis une certaine confiance et sera suffisamment à l’aise, il sera alors temps que l’accompagnateur sorte de la voiture pour que le jeune conducteur puisse rouler seul. Une fois cette épreuve passée avec succès, il faudra alors faire d’autres petits trajets, les répéter, mais seul. Une fois la confiance installée, les choses iront mieux pour un aller-retour Genève-Paris !

Bon à savoir : si vous conduisez régulièrement à Genève, vous devez procéder à un échange de permis à Genève : http://my-ds.ch/index.php/fr/cours/echange-permis-fr.